Le mythique oiseau Quetzal, à Guadalupe, Province de Chiriqui.

Publié le par Christophe Henry

   Nous avons tous sauté dans nos vêtements poisseux du crapahut de la veille, et sans douche ni café, sommes partis dans la nuit encore bien noire vers les hauts de Guadalupe.

   Après une demi-heure d’attente dubitative, tous ensemble nous avons chuchoté « LE voila ». Plus précis eût été de dire « les voila », puisque Monsieur Quetzal était accompagné par sa compagne, petite chose brunâtre à laquelle personne n’accorda un regard.

   IL nous est arrivé des cimes du Mont Punta, en vol plané, dans la lumière très chiche des aurores montagnardes encombrées de nuages, pour finalement se percher sur un bambito, arbre qui le fournit en fruits presque toute l’année.

quetzal

   Il existe deux sortes d’êtres humains, ceux qui ont vu le Quetzal, et ceux qui ne l’ont pas vu. Les premiers représentent un comité très restreint dans lequel on distingue deux sortes d’êtres humains, ceux qui n’ont pas vraiment bien vu le Quetzal, et ceux qui ont entr’aperçu, l’un le bleu de son dos, l’autre l’écarlate de son ventre, et presque tous le vert de sa très longue queue ondulante comme celle d’un reptile.

quetzal2

  Comment est-il possible de voler avec une queue aussi longue ? Ne s’agirait-il pas d’une apparition surnaturelle, celle d’un serpent volant couvert de plumes*, issue de nos cerveaux embrouillés par la fatigue, la crasse et le manque de café ?

Bref, l’oiseau Quetzal existe-t-il vraiment ??

quetzalcoalt

 

 

*Quetzalcoatl, divinité des anciens Mexicains,

Publié dans Nature

Commenter cet article

elsa 16/04/2010 22:06


belles photos