Frank Gehry à Panama, une œuvre majeure : le BioMuseo "Puente de vida" (Musée de la biodiversité "Pont de vie")

Publié le par Michel Lecumberry

  Panama pourra s’enorgueillir d’être la première ville d’Amérique Latine à posséder une œuvre du célèbre architecte Frank Gehry*1. La tâche de concevoir un musée dédié à la biodiversité du pays lui a été confiée par la Fondation Amador*2. La complexité du bâtiment ultramoderne est à la hauteur de la richesse naturelle de l’isthme, reconnue comme une des plus importantes du monde. Hélas, cette même complexité retarde considérablement la construction de cette œuvre majeure, l’inauguration prévue en 2010 est actuellement annoncée pour 2013…

maket2chantier5

  Avec son design tourmenté et agressif, Frank Gehry a sûrement voulu évoquer les forces telluriques qui firent jaillir la dernière terre émergeant des océans pour former ce pont naturel entre les deux continents. La séparation des eaux devait entraîner la formation du courant marin du Golfe du Mexique qui modifia le climat de l’Europe, le rendant plus tempéré. Ce pont biologique offrit également un beau terrain de jeu aux espèces animales et végétales qui, venant du nord et du sud, vinrent le coloniser tout comme le firent bien plus tard les premiers humains venant habiter ces contrées.

maket1vudav

  Le musée de 4 000 m2, entouré d’un jardin botanique, est situé sur cette langue de terre dite la "Calzada Amador"*3 construite pour relier le continent à un petit groupe d’îles. Lors du creusement du Canal par les étasuniens, une partie des déblais fût utilisée pour construire cette digue afin d’en protéger l’entrée côté Pacifique. Tous les navires, en particulier les bateaux de croisière, qui passeront par là auront une vue imprenable sur cette surprenante structure.

  En 2010, nous avions visité ce chantier avec une équipe de TV en compagnie de Patrick Dillon, l’architecte panaméen chargé de l’exécution du projet*4. Cette fois-ci j’accompagnais un groupe de cinq journalistes français*5. Dans la partie du musée où sont regroupés plans et maquettes, Margot López, la responsable des relations publiques, a fait un remarquable exposé de présentation. Evoquant d’abord la richesse naturelle de l'isthme, ce véritable "pont de vie", la conférencière évoqua ensuite les huit modules du bâtiment, chacun consacré à un aspect de cette remarquable biodiversité.

conference

  La réalisation de ces différentes salles d’expositions permanentes a été conçue par Bruce Mau Design et le parc botanique qui entoure le torturé bâtiment sera l’œuvre de la paysagiste Edwina von Gal. L’espace intérieur comprendra également un atrium public, un espace pour des expositions temporaires, une boutique et une cafétéria.

chantier1chantier2

  La visite du BioMuseo va rompre complètement avec le conventionnel en la matière, ici le visiteur aura un rôle actif. Lui sera présenté un choix de modèles fonctionnels (appelés "mécanismes d’étonnement") qui permettront de transmettre le savoir scientifique de façon accessible et ludique sur un mode réunissant l’art et la science. Dans chacun des huit modules, l’espace et l’exposition forment un tout qui sert de métaphore pour exprimer une pensée fondamentale.  

  Nous aurons le temps, avant la tant attendue inauguration, de présenter en détail ces huit salles d’exposition dans un futur article du blog, photos des différentes maquettes à l’appui.

chantier4chantier6

 

A suivre

 

 

*1- Frank Ghery wikipedia

*2-La Fondation Amador est une organisation à but non lucratif, constituée par des membres distingués de la société panaméenne. L’objectif est de développer un centre tropical de biodiversité ouvert à tous les habitants du monde. Cette fondation reçoit l’appui du Gouvernement du Panama, de l’Institut Smithsonian et de l’Université de Panama.

*3- Calzada Amador (Chaussée Amador). Manuel Amador Guerrero  (1833-1909) Médecin colombien qui fût un des artisans de la séparation du Panama de la Colombie et le premier Président de la République du Panama du 20/02/1904 au 01/10/1908

*4- voir article

*5- voir article

Publié dans La ville de Panamá

Commenter cet article