Découverte du Panama. Circuit de quatre jours "A la rencontre des indiens Kunas et Emberas" (art 2) Chez les Kunas des San Blas

Publié le par Michel Lecumberry

Préambule
   Ce circuit va commencer par deux jours chez les Kunas de l'archipel des îles San Blas, avec un jour supplémentaire en option.

Un havre de paix
  Le point de chute que j'ai choisi, c'est le lodge Kalu Obaki de mon ami Pablo à Mamitupu. Principaux avantages qui motivent ce choix:
- Il s'agit d'un lodge très naturel comprenant 3 cabañas avec une capacité totale de 6 personnes maximum. C'est rustique, écologique et très propre.
- Il est situé sur un terrain privatif en bout d'une île-village, face au continent, cerné par un ruban de sable blanc qui en fait le tour et permet bains de soleil et baignades.
- Le contact avec les habitants du village est ainsi très facile, il suffit de passer le portail et de marcher 5 minutes sous les cocotiers pour trouver les premières huttes. Pour les enfants c'est une situation idéale, le contact avec les nombreux gamins et gamines qui jouent dans les environs est immédiat.
- Le village est sûrement le plus traditionnel et le plus authentique de tous.
- A dix minutes de pirogue se trouve un autre village intéressant à visiter. En cas d'option un jour supplémentaire, à 30 minutes de balade en mer on peut se rendre dans deux autres villages, différent mais tout aussi intéressant.
- Le continent, tout proche des cabañas, offre la possibilité de balades en forêt, d'aller se baigner sous des cascades ou encore de visiter le cimetière du village.
- Possibilité d'aller pêcher avec des Kunas, d'aller se relaxer sur des îles désertes voisines ou de mettre les yeux sous l'eau… féerie garantie.

cascade1   Au cœur de la jungle, rafraichissement assuré
   Toutes ces activités ainsi que les heures passées dans le lodge se déroulent dans une ambiance détendue et très familiale. Faut-il préciser que je connais la plupart des habitants du village, en particulier les sahilas (chefs coutumiers), neles (shamans) et guérisseurs. Ceci permet des visites privées ou encore d'être admis dans la case communautaire en présence de sahilas. Avec un peu de chance, au cours du séjour, on peut même assister et, si désiré, participer à une fête de la puberté d'une jeune fille du village*1.
   Après ce préambule, commençons à égrainer le programme du séjour:

- Jour 1:
   Tôt le matin*2, vol Air-Panama pour rejoindre l'aérodrome de Achutupu. Durée 45 minutes environ. C'est le moment d'observer par le hublot, dans l'ordre: la ville de Panama enflammée par les premiers rayons de soleil, la forêt, le grand lac Bayano et, vers la fin du court voyage, les îles et récifs de corail de ce petit paradis sur terre.

achu10Par le hublot, un coin du paradis
 
A l'arrivée, Pablo et son "chauffeur" (le motoriste de la grande pirogue…) nous accueillent et nous conduisent au lodge. Petit quart d'heure de balade en mer protégée entre les îles environnantes proches du continent. Une belle occasion pour observer les petites pirogues à voile encore nombreuses par ici*3, ce qui n'est plus le cas vers Carti où la plupart des pirogues sont désormais motorisées.
   Jacinta, la femme de Pablo, attend les voyageurs pour leur servir un petit déjeuner kuna avant d'attribuer les cabañas. Au goût de chacun, possibilités d'un moment de détente ou première petite visite de présentation de son village par Pablo. S'il y a des enfants, il y aura toujours des jeunes de la famille pour accompagner la balade ou pour proposer quelque partie de ballon ou de marelle.

Jacinta et Pablo
   Après le repas de midi et un premier essai des hamacs, sieste oblige, vers 15 heures, nous pouvons nous diriger vers le Congreso*4, la grande hutte communautaire. Avant la réunion quotidienne de 17 heures, il y a toujours là un ou deux sahilas dans leurs hamacs. Présentations et échange de paroles de bienvenue. Les grands chefs m'autorisent à faire ici un petit exposé sur les principales traditions des Kunas et à expliquer ce qui se passe, chaque fin d'après-midi, dans cette enceinte en leur présence. Après une petite séance de questions-réponses beaucoup appréciée de nos augustes hôtes nous prenons congé et poursuivons la promenade dans le village. Au hasard de celle-ci ou de celles de demain, nous pourrons visiter des huttes familiales, le centre de santé ou encore le groupe scolaire, sans oublier shamans et guérisseurs.

cabanas2   Retour au lodge pour une fin de journée de détente. Le repas et la soirée se déroulent à la lumière de petites lampes solaires, écologie toujours…
   La nuit, tout au moins durant la belle saison, est toujours claire et pleine de quiétude. Pour beaucoup de voyageurs, c'est l'occasion de contempler la Voie Lactée cernée d'une somptueuse voute céleste, spectacle maintenant rarissime dans leur pays.

Notes
*1- Je vais prochainement consacrer une série d'articles à cette cérémonie qui est la seule fête communautaire des Kunas. Elle a lieu pour chaque gamine qui devient pubère.
*2- Moment parfois un peu difficile, raconté avec un soupçon d'humour dans cet article
*3- Article consacré à ces pirogues, ici
*4- Voir article

Suite de l'article
 

Publié dans Tourisme au Panamá

Commenter cet article