Tourisme au Panama, une perle cachée au creux d’une caldera: El Valle de Antón (2)

Publié le par michel lecumberry

Balades et randonnées
   Valle de Antón est l’endroit rêvé pour aller à la rencontre de la nature et de beaux points de vue, la couronne montagneuse qui la coiffe sur tout son pourtour offre de nombreuses possibilités de promenades à pied.

india2
    La plus connue et aussi la plus mystérieuse, vous conduira par une belle randonnée sur la crête de la "India Dormida". La légende raconte le destin tragique de cette "Indienne Endormie". Fille du grand cacique Urraca, la jeune et jolie Flor del Aire (Fleur de l’Air) est tombée follement amoureuse d’un militaire espagnol qui avait participé à la conquête de la région. Yaraví, son prétendant, fier guerrier de la tribu, apprenant l’infidélité de sa promise vint se suicider à ses pieds. Flor del Aire, se rend compte de sa folle trahison et s’enfuit en larmes. Eperdue, pleurant Yaraví, elle erre dans la forêt qui va l’accueillir et pétrifier sa silhouette, offrant ce beau gisant éternel au panorama de El Valle.

india1

   En partant de la "Piedra Pintada", guidé par un gamin qui sera un compagnon joyeux et dévoué, vous pourrez atteindre la tête de la India en traversant la forêt qui lui sert de chevelure. Les indigènes venaient ici faire leurs offrandes à la belle endormie. Atteignant le sommet, à quelques 700 m d’altitude, vous découvrirez un magnifique panorama sur toute la caldera et sur la ville. Empruntant le chemin de crête vous pourrez ensuite suivre toute la silhouette pour atteindre les pieds et redescendre tranquillement.
   Une autre randonnée, très intéressante et agréable, vous conduira au sommet du Cerro Gaital 1185m (prononcer Gaïtal). Cet autre promontoire fait partie d’une aire naturelle protégée de 335 ha, et permet d’observer une faune variée, par exemple trois espèces de colibris et tout autant d’espèces de toucans, la grenouille dorée et des mammifères. La flore est aussi particulièrement intéressante puisque l’on trouve entre autre l’orchidée "espíritu santo" et une espèce de zamia endémique. On peut se rendre en voiture jusqu’au village de La Mesa, là emprunter le sentier qui permet d’atteindre la cime, compter 4 à 5 heures de marche si vous voulez faire le circuit complet mais vous pouvez faire un circuit plus court pour faire de l’observation.  Il est recommandé de se faire accompagner par un guide de l’ANAM (Autoridad National del Ambiente).

rando1

   Autre curiosité étonnante de Valle de Antón : les arbres au tronc carré. La balade en forêt est très agréable, sans aucune difficulté particulière et nécessite à peine une heure de marche aller-retour.  Se rendre à la réception de l’hôtel Campestre pour acquitter un petit droit d’entrée de 1$ par personne, on vous indiquera le départ du chemin près d’une volière où vous pourrez admirer de magnifiques aras. Le sentier est parfaitement balisé, des petits panneaux indicateurs en bois vous signaleront au passage les espèces d’arbres ou de fleurs intéressantes. Au bout du sentier vous pourrez admirer cette espèce d’arbre endémique d’Amérique Centrale, vous serez sûrement perplexe devant ce phénomène de la nature. De la famille Bombacaceae, il s’agit de Quararibea asterolepis, appelé communément ici Arbol Cuadrado (arbre carré).

carres1

Les cascades
   Là aussi il y a le choix tellement elles sont nombreuses. Encore une légende pour expliquer la présence de ces trois cascades appelées Chorro de las Mozas. Un Vendredi Saint, désobéissantes,  trois sœurs partirent se baigner malgré l’interdiction dans le Río Antón. La punition divine les pétrifia sur place, chacune des trois cascades représente une des sœurs. La jolie balade dure environ une demi-heure en suivant le cours du Río Antón. Possibilité de poursuivre durant une demi-heure pour atteindre une grande "piscine", parfois des enfants exécutent ici des plongeons spectaculaires.

cascad1    Cascada El Chorro Macho, avec une hauteur de 70 mètres, c’est la plus grande des cascades de Valle de Antón. Au milieu d’un environnement naturel luxuriant, l’eau se jette entre d’énormes blocs de roches volcaniques. Le lieu est maintenant protégé, on ne peut plus approcher de la cascade et se baigner dans la piscine du bas. Il faut même acquitter un droit d’entrée pour faire le circuit du petit sentier écologique qui permet de l’admirer.

 A suivre…

Retour sur l’article 1

Publié dans Tourisme au Panamá

Commenter cet article