A la rencontre des Indiens du Panama, circuit organisé au cours d'une découverte du Panama, conclusion

Publié le par Michel Lecumberry

  En lisant ces articles consacrés à la rencontre avec deux des ethnies d'Amérindiens du Panama, vous avez pu vous rendre compte que le but essentiel du programme proposé est de permettre de vrais échanges. Passer une heure ou deux dans un village, appareil photo en bandoulière, est très éloigné de ma conception du "Voyage". Les relations privilégiées avec ces populations, tissées au cours de toutes ces années passées en leur compagnie, me permettent de favoriser de réels échanges pour les voyageurs que j'accompagne. Même si le temps partagé est court, il est suffisant pour avoir une vraie et amicale approche et pour en apprendre beaucoup sur leurs traditions ancestrales et modes de vie actuels.

6-kunas2

  Le développement récent du tourisme les place à la croisée des chemins. Le choix n'est pas facile pour eux, ils sont tiraillés entre les vieux chefs coutumiers qui freinent des quatre fers et les cascades de dollars qui commencent à ruisseler.

6-crucero

  Songez qu'il y a dix ans, on pouvait encore voir des kunas se payer entre eux avec leur monnaie locale: les noix de cocos! Les seuls revenus extérieurs provenaient d'ailleurs de la vente de ces cocos aux Colombiens, ce à quoi s'ajoutait la vente de quelques molas. Comment pourraient-ils ne pas renier leurs traditions quand, dans la région des îles Carti, la route récente déversent des centaines de gros 4x4 de visiteurs chaque fin de semaine et durant les vacances. Assister plusieurs fois par saison au débarquement des deux ou trois mille passagers d'un bateau de croisière sur des villages grands comme des timbres-poste est véritablement désolant. Inutile que je vous détaille ici l'impact de ce tourisme de masse sur cette partie de l'archipel. Je me suis déjà expliqué sur les raisons de mes choix de villages épargnés, tant kunas qu'emberas.

6-kunas1

  Si vous prévoyez de visiter le Panama en organisant vous-même votre projet et si un tel programme de rencontre de ces populations en ma compagnie vous intéresse, vous pouvez me contacter, sans engagement de votre part, soit par le bouton contact de la rubrique "Présentation" du blog soit directement par e-mail à l'adresse suivante: sagapanama@gmail.com. Je vous adresserai un programme détaillé ainsi que le budget à prévoir*1
 
Dans le cas où vous avez l'habitude de confier vos projets de voyage à des agences de tourisme, vous pouvez contacter Tucaya-Panama*2, agence locale francophone à Panama. Ce circuit "découverte des Kunas et Emberas" pourra s'intégrer harmonieusement dans un programme de visite étudié pour vous à la carte.

 

Notes:

*1- Dans ce cas de figure, mon intervention comprend l'organisation totale de ces visites avec les réservations nécessaires. Vous réglerez directement les lodges et la compagnie aérienne Air Panama d'une part (pas de surcoût) et mes honoraires d'autre part.
 
Au sujet d'Air Panama, quelques précisions utiles, jouissant d'une position de monopole le moins que l'on puisse dire c'est qu'il n'y a pas beaucoup de souplesse (doux euphémisme). Par exemple, il vous sera quasiment impossible de faire à distance des réservations fiables et de plus n'aurez pas de possibilité de régler par Internet. L'autre information que je peux donner: compte tenu qu'il n'y a qu'un vol aller-retour par jour (le matin) vers les quelques aérodromes encore en service des San-Blas et que les avions sont petits (10 ou 18 places) il est prudent de réserver le plus longtemps possible à l'avance.
*2- Pour contacter l'Agence Tucaya Panama:
site Internet Tucaya
e-mail: panama @tucaya.com
tel: (507) 264 61 37   et  (507) 264 32 90

Retour sur le premier article de la série

Publié dans Tourisme au Panamá

Commenter cet article