Le Panama, la destination touristique qui monte, qui monte… (2ème partie)

Publié le par Michel Lecumberry

  Pour la suite du voyage nous ferons quelques agréables zigzags. Un matin, nous prendrons le train vers Colon pour visiter le pharaonique chantier des nouveaux jeux d’écluses de Gatun. Retour vers la capitale pour déjeuner en admirant les navires qui passent dans les écluses de Miraflores. Nous reviendrons le lendemain vers la côte Atlantique, à Portobelo est annoncé le "Premier festival de la Pollera Conga"*1 et il ne faut manquer ce spectacle haut en couleur sous aucun prétexte ! Le groupe m’abandonnera deux jours pour se rendre à Bocas del Toro et sur les plages du Pacifique*2. Retrouvailles dans la magnifique caldera qui abrite El Valle de Antón*3. Le lendemain, à Panama, nous flânerons de nouveau au Casco Antiguo avant de rejoindre l’aéroport international dans l'après-midi. Sûrement que de retour en France, la besace chargée de belles images et d’agréables souvenirs, ces sympathiques voyageurs venus en reportage ne manqueront pas de faire découvrir cette destination touristique qui monte, qui monte…

train1

Au nombre de prises de vues quotidiennes, sûr que l’on peut considérer que c’est une des stars du Panama !

 

train4

Par les baies des ses wagons aux (petits) airs d’Orient-Express des vues sur les gros "clients" du Canal

 

train2-copie-1

Mais aussi de merveilleux paysages lacustres, chance ce jour là : des guayacans ces arbres-fleurs qui enluminent les forêts seulement cinq jours par an. (article)

 

train3

La gare de Colon est là pour rappeler que le but premier de cette voie ferrée c’est de faire passer l’isthme à des milliers de containers.

 

gatun2-1

Mirador captivant!

 

gatun2-3gatun2-2

Chantier pharaonique, impressionnant. Là-bas, tout en bas, les petites fourmis orange ou jaune : des hommes !

 

miraflores1

Depuis le restaurant panoramique du centre des visiteurs de Miraflores, spectacle assuré.

miraflores3

En guise d’apéritif, visite du musée

 

teatro1

Casco Antiguo, Teatro Nacional, la caméra de Benoît s’égare?

 

teatro2

Ben... on la pardonne. Plafond peint par Robert Lewis et lustre vénitien

 

el-valle1

A El Valle de Anton, un art plus ancien : pétroglyphes précolombiens. Mon adjoint local explique… supervisé par son jeune frère.

 

canopy

Mais aussi des sports extrêmes… Trois intrépides membres du groupe ont vérifié la solidité des câbles du Canopy-tour ! Quand on teste un pays, on teste à fond !

 

portobelo4portobelo3portobelo2portobelo1

Comme je l’écrivais en introduction: haut en couleur et en tintamarre ! C’est ça les Congos de Portobelo…

 

Pour preuve, voici le lien pour voir le premier reportage de Benoît Gaboriaud, ici

 

Notes:

*1- article à suivre

*2- Mathilde Grand, notre "miss cacao" de Bocas del Toro, également guide de Tucaya-Panama les accompagnera

*3- El Valle, une perle cachée au creux d'une caldera

Publié dans Tourisme au Panamá

Commenter cet article