Tourisme au Panama, circuit d’une semaine – (4) Deux jours chez les Kunas des îles San Blas.

Publié le par Michel Lecumberry

  Pour séjourner dans ce magnifique archipel de la mer des Caraïbes, situé à Kuna Yala, la réserve autonome des Kunas, il y a deux moyens de s’y rendre. Par avion ou en taxi 4x4 kuna au départ de Panama. Le choix se fera d’une part en fonction de votre budget*1 mais aussi en fonction du degré d’authenticité que vous recherchez dans vos rencontres avec les autochtones.

une semaine 4-8une semaine 4-7
  Dans ce blog vous trouverez divers articles concernant les Kunas, en particulier traitant de leurs traditions ancestrales*2. Il y a aussi des articles qui décrivent les rencontres possibles avec ces Amérindiens. Autant le dire de suite, l’ouverture de la route qui permet maintenant d’atteindre l’archipel au niveau de Carti a complètement pollué l’authenticité de la population dans cette partie de leur territoire. Le statut d’autonomie des Kunas, obtenu lors de leur révolution de 1925, leur permet d’interdire toute activité commerciale aux "étrangers", ceci exclut même les autres Panaméens... Les Kunas se sont ainsi lancés dans le tourisme débridé sans aucune aide extérieure, ce qui conduit dans la majeure partie des cas à des excès et des erreurs très dommageables. 

une semaine 4-6une semaine 4-2
Durant la période touristique et pour les week-ends à longueur d’année, la noria de 4x4 (taxis gérés par les Kunas et véhicules privés) déverse sur les trois pontons de Carti des centaines de touristes qui, équipés de gilets de sauvetages orange, partent entassés sur des chaloupes pour sillonner le golfe en direction des différents hébergements en cabañas. Celles-ci se sont implantées sans retenue, parfois dans des conditions d’hygiène douteuses, du fait du manque d’eau courante et de fosses septiques, sur toutes les petites îles désertes qui faisaient le charme de cette région. Il n’y en a pour ainsi dire plus et les typiques petites pirogues à voiles se sont vues remplacées par des chaloupes aux gros moteurs hors-bords.  

une semaine 4-1une-semaine-4-9
   A signaler aussi que tout est tourné désormais vers une chasse aux dollars. Les plages (sauf à de rares exceptions, simples cordons de sable blanc autour des iles), les sites de plongée "snorkeling" et les visites au pas de course des villages où les toits de tôles ondulées et les parpaings remplacent peu à peu les cases traditionnelles, tout ceci est devenu payant.
  
Pour trouver encore des villages authentiques, il faut s’écarter de la région de Carti, mais ceci implique de se rendre sur l’archipel en avion. Plus on va vers l’est, plus on a de chances de faire de vraies rencontres avec les Kunas et de pouvoir partager leurs activités traditionnelles. Suivant l’aérodrome choisi, il faut compter environ 30/40 mn de vol, par beau temps le survol des îles durant l’approche est un spectacle à lui tout seul. Une seule compagnie intérieure, Air-Panama, dessert les San Blas. Compter aux alentour de 160$ pour un aller-retour, là aussi cela dépend de la destination.

une semaine 4-3une semaine 4-4
   Il faut se lever tôt pour se rendre à l’aéroport d’Albrook et prendre le petit avion qui vous déposera aux îles San Blas. Les vols et les places sont limités, et la réservation pas des plus faciles…
   
Le séjour se partage entre visites de communautés Kunas et farniente. Villages typiques, petites plages, plongée sous-marine et hamac sous les cocotiers (faut bien partager un peu les plaisirs des locaux…) ou encore balades sur le proche continent vous feront regretter de devoir en partir si vite.


Un chaman de mes amis

  Vous pouvez vous reporter aux articles indiqués dans les notes suivantes qui détaillent tout ça. Je peux aussi donner des informations plus précises sur les hébergements possibles et les tarifs si vous me contactez par courriel.

Notes :
*1- Panama/Carti en taxi kuna (2h30 env.) coûte actuellement 50$ l’aller-retour p/p, compter aussi la taxe d’entrée dans la Comarca Kuna Yala 20$ p/p. Il faudra débourser environ 80$ de plus pour un aller-retour en avion suivant la destination (40mn maxi).
*2- Articles concernant les San Blas et les Kunas :
- Rubrique "San Blas et les Kunas de Kuna Yala" (27 articles)
- Dans la rubrique "Tourisme au Panama" : 4 articles "A la rencontre des Indiens Kunas et Emberas" début de la série, ici
- Témoignages, récits de voyageurs

A suivre

Retour sur le début de cette série d’articles.

Publié dans Tourisme au Panamá

Commenter cet article

DULE 26/10/2014 21:39

Bonjour des Pyrénées,
Je viens de lire votre article sur les indiens Kunas du Panama qui m' a fortement intéressé
Je serais au Panama en Février prochain et souhaiterai me rendre dans cette région; pouvez vous me conseillé pour fuir les hordes touristiques et retrouver une certaine authenticité si c' est
possible !