Tenue vestimentaire des indiens kunas du Panama

Publié le par michel lecumberry

  Les hommes Kunas s'habillent de nos jours à la façon "occidentale", option relax: pantalon et T-shirt, casquette et claquettes "made in Taiwan". Ils n'apportent à l'ensemble aucune recherche particulière.
 
Pour les réunions quotidiennes du Congreso*1 les sahilas (caciques) et quelques hommes à l'occasion des fêtes portent, comme autrefois, une chemise à manches longues fermée sur le devant, froncée dans le dos et sous le col ouvert en V. De couleur unie, souvent bleu-roi, vert, jaune ou mauve, elle tombe sur un pantalon noir ou marron, coupé un peu court. Ils nouent parfois une cravate et se coiffent d'un feutre sombre.
sahila2sahila1  Les femmes, au contraire, arborent chaque jour la tenue vestimentaire qui est incontestablement une des plus belles et des plus colorées du monde. Elles y apportent beaucoup d'attention, coquettes mais aussi conscientes qu'il s'agit là d'une partie essentielle de leur identité culturelle.
femme6    L'ensemble a évolué durant les siècles derniers mais les descriptions faites depuis les premiers visiteurs du 16ème siècle jusqu'à des temps plus récents montrent que les femmes Kunas ont toujours soigné leur mise. Certes, comme nous le verrons, les peintures corporelles sont devenues des "molas"*2 après l’arrivée des Espagnols, mais l'aspect général de la tenue n'a pas énormément changé au fil des ans.
femme5
  Elle se compose d'une blouse aux manches courtes et bouffantes, coupée dans un tissu imprimé très coloré, dans laquelle, devant et derrière, sont intégrées les extraordinaires molas. La jupe mi-longue, le saboured, est un simple rectangle de tissu enroulé autour de la taille, de couleur plus discrète, vert ou bleu foncés avec quelques motifs simples.
femme3
  Traditionnellement rouge vif à motifs jaunes le foulard, le muswe, est simplement posé sur les cheveux courts, si l'absence de soleil et de timidité le permettent il pourra être porté plié sur l'épaule.
femme4
  La tenue est complétée par un petit anneau en or passé dans le nez, des colliers, des boucles d'oreilles et des bagues en or. 
 
Dernière touche d'élégance, le maquillage: les pommettes sont rehaussées de rouge orangé et parfois un trait noir est tracé le long de l'arête du nez depuis la base du front. Dans certains villages, comme par exemple à UkupSeni le trait nasal est un peu plus élaboré... (photo ci-dessous)
femme1
  Autour des avant-bras et des mollets sont enroulés les wini, longs chapelets de petites perles oranges, jaunes et noires qui sont enfilées au fur et à mesure de leur mise en place pour former des motifs géométriques. C'est un travail de patience... La finesse des bras et des jambes est un signe de beauté pour les Kunas.
winis1winis2

Notes:
*1- Voir article "organisation sociale"
*2- Voir la série d'articles traitant des "molas"

 

 

 

 

 

 

 

  

Commenter cet article