Oiseaux du Panama, les colibris

Publié le par Philippe Lesne

colib-1Colibri à ventre châtain, mâle, Cerro Punta

 

   Ayant pleinement conscience d’avoir jusqu’à présent limité mes interventions à la description d’espèces animales velues, squameuses, grouillantes et rampantes peu susceptibles de susciter l’enthousiasme du clergé, des jeunes femmes et des petits enfants et craignant que l’ombrageux  créateur de ce blog finisse par me pendre à la plus haute vergue de son navire si je persistais dans mes coupables penchants  j’ai décidé de faire amende honorable et de vous écrire quelques mots sur de véritables bijoux ailés: les oiseaux-mouche ou colibris.

 

   On pense que le mot "colibri" provient du langage des Taino, d’anciens habitants des Caraïbes et signifierait ‘’oiseau-Dieu’’.

   Ce qui frappe tout d’abord chez eux c’est bien évidemment leur petite taille, le plus petit, originaire de Cuba, dépasse à peine 2 cm de long et pèse deux grammes !!!

colib-2Colibri à épaulettes, mâle, Cerro Punta

 

   Malgré leur petite taille, les colibris possèdent des caractéristiques physiques absolument stupéfiantes qui en font, dans le monde des oiseaux, l’équivalent des avions de chasse du monde de l’aviation.

 

   Les oiseaux-mouche sont les seuls oiseaux qui soient capables de voler en arrière. L’articulation de l’épaule, particulièrement souple, leur permet de battre des ailes dans toutes les directions. Quand ils font du surplace, comme un hélicoptère, généralement pour butiner une fleur, leurs ailes battent en faisant des "8", comme une godille. La fréquence des battements est en moyenne de 80 par seconde !!!!!!!!!!!!!!!

colib-3Campyloptère violet, femelle, Cerro Punta

 

   Ces caractéristiques extraordinaires permettent aux colibris d’atteindre des vitesses incroyables, près de 100 km/h en piqué, et d’effectuer des accélérations absolument sidérantes, laissant sur place tout ce qui vole !

 

   C’est grâce à un cœur et des muscles pectoraux énormes par rapport aux autres oiseaux qu’ils peuvent se livrer à ces acrobaties.

 

   La conséquence d’un métabolisme d’une telle rapidité c’est que les colibris doivent se nourrir pratiquement en permanence. Consommant principalement du nectar mais aussi des petits insectes, les colibris avalent en moyenne la moitié de leur poids en sucre par jour…

colib-4Espèce non déterminée, Nusagandi

 

   Une autre caractéristique étonnante de ces petits bijoux, c’est leur plumage. Les plumes reflètent la lumière suivant un angle précis, si bien qu’un oiseau-mouche peut apparaitre gris ou noir sous un certain angle, et vert ou bleu sous un autre angle !

colib-5colib-6colib-7Colibri de Rivoli mâle, Cerro Punta. Ces trois photos ont été prises à quelques secondes d’intervalle, sous des angles différents.

 

   Voir un colibri en plein soleil est un enchantement de couleurs métalliques clignotant à la lumière…

colib-8Colibri thalassin mâle, Cerro Punta

 

   Les colibris sont très territoriaux et se montrent extrêmement agressifs envers les autres colibris mais aussi envers les autres oiseaux qui doivent s’enfuir bien vite, harcelés par les terribles petits acrobates contre lesquels ils ne peuvent rien faire…

 

   Toutes les espèces de colibris sont originaires d’Amérique et des Caraïbes.colib-9

Nid de colibris, environs de Bocas del Toro

 

   Les femelles font un nid minuscule, adapté à la taille des œufs …

 

   Il en existe des dizaines d’espèces au Panama. La meilleure façon de les attirer dans un jardin est de faire l’acquisition d’un abreuvoir spécial qu’on remplira d’eau sucrée.

colib-10Campyloptère violet mâle, Cerro Punta

Publié dans Oiseaux du Panama

Commenter cet article

un air de famille 19/11/2010 17:09


Bien jolies photos de ces adorables petits oiseaux...bravo ! C'est toujours difficile de les prendre...
Je suis tombée par hasard sur votre blog en recherchant sur la toile des abreuvoirs à colibris !!
Isabelle