Le pont piétonnier du rio Trinidad

Publié le par Christophe Henry

   pont-pietonnier   Quand j'ai découvert le pont piétonnier sur le rio Trinidad - à quelques 6 km de son embouchure sur le lac Gatun - il était, pour un petit millier de paysans, le point de passage obligatoire pour accéder au " monde civilisé "; entendez par là, les écoles, le dispensaire, les transports publics et quelques vagues boutiques.

   Avec son balancement inquiétant, ses planches flottantes à moitié pourries et en partie manquantes, ses câbles distendus et rouillés à cœur, il était depuis longtemps une source d'angoisse pour les utilisateurs.

   Disparu l'an dernier, "mon" pont suspendu et remplacé par une passerelle à tablier rigide qui inspire confiance. Nous y avons perdu en folklore - avant tout moi qui n'y conduis plus les touristes - mais gagné en sécurité et tranquillité d'esprit.

   Depuis, je suis toujours à la recherche d'un autre pont suspendu bien pourri, que je devrais trouver du côté de Santa Fé de Veraguas où ils abondent. N'ayez crainte, c'est toujours moi qui passe en premier.

Commenter cet article

Sonia Chirú 01/09/2010 16:43


C'est bien ce que je disais. Vous voyez les choses d'une certaine façon et cherchez ce qui n'est plus en Europe... Autrefois j'ai connu un pont comme ça mais pas pourri au dessus du Rio Caldera à
Chiriquí, comment est-il maintenant? C'était un site touristique avec cette touche exotique. Ce pont sur le Rio Trinidad, si près et si loin... je n'ai pas pu le connaître... j'aurais aimé... Mais
les panaméens qui doivent prendre un pont tous les matins pour aller à l'école ou au travail méritent ce nouveau pont. Pourrait-on demander à l'ATP de mettre, à peine plus loin, un pont pourri pour
touriste en quête d'aventure?
Je reste conquise par votre blog.
Sonia