La pollera, le vêtement traditionnel féminin du Panama. (3) La pollera basquiña

Publié le par Michel Lecumberry

La pollera basquiña
  
De toutes les polleras c’est la plus simple et la moins coûteuse. C’était la tenue quotidienne des paysannes, portée à la maison ou aux champs. La blouse généralement blanche, rarement de la même couleur que la jupe, est près du corps avec un col mao. Les manches suivant les régions peuvent être trois-quarts ou plus longues. La jupe longue est en coton (chintz). Autrefois pour le dimanche et de nos jours pour les fêtes et festivals, on portera volontiers sur la tête le chapeau "pintado", parfois avec un ruban de la même couleur que la jupe, un peigne ou encore un petit tembleque. Une longue chaîne en or portant généralement une croix au niveau du nombril ou encore une fleur à l’oreille peuvent compléter la tenue d’apparat.

basquiña8basquiña2basquiña4basquiña1basquiña5basquiña6basquiña3basquiña7

Photos 1, 3, 6 et 8 -Défilé de la Fête des fleurs et du café 2012 de Boquete
Photos 2, 4 et 7 -Sous le préau de l'école du petit village Tanquilla, lors de la visite des vestiges du Camino Real
Photo 5 -Festival des mille polleras 2011 à Las Tablas

Article suivant: la pollera conga

 

 

Commenter cet article