L'arbre jagua (genipa americana L.)

Publié le par Michel Lecumberry

   L’arbre appelé jagua (Genipa Americana L.) appartient à la famille des Rubiaceae. Il est très connu pour son fruit depuis le temps des Incas. On le trouve dans la forêt équatoriale humide, sur le continent entre le Mexique et le nord du Brésil, ainsi que sur les îles des Caraïbes. Il est parfois cultivé. C’est un arbre de petite taille, 15 m environ de hauteur  pour un diamètre moyen de 50 cm.
   jagua2
   Les feuilles brillantes, de couleur vert foncé sont de forme oblongue et mesurent de 20 à 30 cm de long sur 10 à 15 cm de large. La chenille d’un Sphinx, Aellopos fadus, s’en nourrit.

jagua3
  Les fleurs, au parfum agréable, présentent 5 pétales de couleur variant entre le blanc et le jaune avec parfois du rouge-brun. La floraison intervient durant la saison humide, de mai à octobre.
jagua1
  Le fruit est très important dans la tradition des amérindiens. Il s’agit d’une baie comestible à peau épaisse, de forme ronde ou légèrement ovalisée, mesurant de 5 à 10 cm de diamètre.  Il est présent sur l’arbre toute l’année. Cueilli, le fruit peut sécher sans pourrir.
  
Cette baie a des propriétés nutritives et médicinales. Les indigènes Emberá et Wounaans l’utilisent aussi pour réaliser leurs tatouages temporaires (voir article). Ils ne sont plus les seuls puisque le produit, sous forme de gel, est présent en France (et ailleurs) dans les boutiques spécialisées.
  
Le fruit mûr sera employé pour faire des jus, des confitures (dans les Iles Vierges, il est appelé "marmalade box") et même des liqueurs.
jagua5
  Les indigènes l’utilisent pour ses propriétés curatives et anti bactériennes.  Le jus est diurétique, calme les douleurs d’estomac ou d’intestins. La peau et les racines sont aussi utilisées par les shamans en infusions dans divers traitements, par exemple les bronchites. Frotté sur la peau, le fruit sert également de répulsif pour éviter les piqures de moustiques.
  
Le jus, incolore, appliqué sur l'épiderme pénètre légèrement. Après quelques heures, il s’oxyde et devient bleu-noir. Le tatouage produit est temporaire, dix à quinze jours plus tard il va disparaître progressivement au cours de l’exfoliation naturelle.
jagua10

Articles concernant le tatouage temporaire des Amérindiens du Panama:
- Mille et une photos du Panama, une veille de fête, séance de tatouage de jagua pour les femmes Embera.
- Jagua, tatouages tribaux des peuples Embera et Wounaans
- Une jeune Embera s’essaye à "l’auto-tatouage"
- Mille et une photos du Panama, tatouages tribaux des Emberas

La gravure du haut de page est extraite de l'article Wikipedia
Les deux photos du bas de l'article ont été prises au village Emberá Querá, les feuilles de l'arbre récemment planté ont déjà fait le bonheur de la chenille du Sphynx évoqué plus haut.

Publié dans Nature

Commenter cet article