Extension du Canal de Panama - 3/ Nouvelles écluses

Publié le par Michel Lecumberry

   On se souvient que dans le premier article de cette série était évoqué l’argument des écologistes pour étayer leur opposition à la construction d’un troisième jeu d’écluses : l’augmentation importante de la quantité d’eau nécessaire pour les manœuvres d’éclusages supplémentaires. Ces associations d’écologistes pensent qu’il sera nécessaire de construire d’autres retenues d’eau pour compléter la capacité du Lac Gatun*1. Il est vrai que par le passé, la capacité actuelle s’est déjà avérée parfois limite notamment lors des années de plus faibles précipitations (correspond aux années sujettes au phénomène météorologique dit du "niño"*2).

panamax2

   L’Autorité du Canal proposa donc des aménagements pour compenser le surplus de consommation : relèvement du niveau du Lac Gatun de 45 cm environ, importants dragages pour l’approfondir, élargissement de secteurs sinueux etc. Mais, en vue d’économiser la quantité d’eau utilisée, 197 millions de litres se perdent dans les océans à chaque passage de navires dans les écluses actuelles, les nouveaux jeux d’écluses utiliseront un système de récupération de 60% de l’eau lors du vidage de chaque chambre. Rappelons que chacun des deux jeux parallèles comportent trois chambres. Voir articles "comment ça marche".

   Ce système est déjà utilisé en Allemagne et en Belgique depuis plus de 80 ans. De quoi s’agit.il ?

coupe-ecluse-tines

   A chaque chambre d’écluses sont accolés en parallèle trois bassins de récupération d’eau superposés (ballasts). Lorsque l’on vide une écluse, l’eau au lieu d’être déversée directement dans l’écluse inférieure*3 va d’abord remplir successivement et par gravité les bassins de récupération, soit environ 60% du volume.  Un système de vannes alimente tour à tour les ballasts. Les 40% restant se déversant directement dans la chambre inférieure. Comme un petit schéma vaut bien plus qu’un long discours, voici des coupes explicatives.

coupe1

coupe-systeme

  

   Une fois le navire passé dans l’écluse suivante, cette eau récupérée est utilisée pour revenir remplir en partie la chambre vidée. Le système est utilisable dans les deux sens de passage des navires, qu’ils montent sur le lac ou qu’ils en descendent côté opposé. Vous pouvez voir ici une animation sur Youtube.

  

   Profitons de cet article pour évoquer quelques différences entre les futures écluses et les actuelles.

   Principale différence, les dimensions des chambres :

tableau

   Par voie de conséquence, comparaison des caractéristiques des porte-containers actuels (panamax) et futurs (pospanamax)

panamax-pos

 

   Autre différence à signaler : les portes actuelles sont à deux battants pivotants, celles des nouvelles écluses seront coulissantes et rentrantes, ce qui a pour effet d’augmenter la longueur utile des futures chambres.

 

Retour sur article 1

 

Les schémas sont extraits des diverses documentations publiées par l'A.C.P.

 

Notes :

*1- Le lac Gatun reçoit déjà l’apport du lac artificiel Alajuela situé en amont sur le Rio Chagres.

*2- Voir article Wikipedia

*3- Comment ça marche

Publié dans Le Canal de Panama

Commenter cet article