Extension du Canal de Panama - 2/ Sélection des constructeurs

Publié le par Michel Lecumberry

  La décision de construire un troisième jeu d’écluses étant entérinée par le OUI au référendum du 22 octobre 2006, l’étape suivante doit permettre de choisir les entreprises capables de réaliser les travaux et cela dans les meilleures conditions de prix. L’ACP va donc lancer un appel d’offre, voici les principales étapes du processus.

  remise-offres2

  Mars 2007- Organisation d’une conférence sur le projet. Vont y assister 800 participants appartenant à 324 compagnies de 29 pays différents.

  28 août 2007- L’ACP publie un cahier des charges pour les entreprises désirant participer à la pré-qualification.  

  Août/Décembre 2007- Diverses réunions d’homologation et de visites des sites où seront construits les futurs jeux d’écluses.

  14 décembre 2007- L’ACP annonce les quatre consortiums présélectionnés constitués par 30 entreprises de 13 pays différents. Deux consortiums (Consorcio C.A.N.A.L. et Grupo Unidos por el Canal) dirigés par des entreprises espagnoles, un consortium dirigé par Bechtel International Inc (Etats Unis) et Consorcio Atlántico-Pacifico de Panamá dont Bouygues Travaux Publics est le leader.

  21 décembre 2007- L’ACP publie le cahier des charges pour le contrat d’étude et construction du 3ème jeu d’écluses.

  De janvier à décembre 2008, sont organisées plus de 50 réunions et visites des sites avec les représentants des pools qualifiés.

  remise-offres3

Les consortiums devront déposer leurs propositions techniques et une enveloppe contenant l’offre de prix au plus tard le 3 mars 2009 à 11 heures. La proposition technique sera étudiée en premier pour évaluation de conformité avec le projet, elle entrera pour 55% dans la note finale. Les caisses contenant les offres techniques seront examinées par les 15 experts du Conseil Technique d’Evaluation de l’ACP qui aura 3 mois pour étudier la qualité des propositions et les noter. Sera ouverte ensuite l’offre de prix qui entrera pour 45% dans la note attribuée.

  Le mardi 3 mars 2009, date qualifiée d’historique, a lieu la "cérémonie" du dépôt des propositions. A 8 heures, tout est en place dans le Teatro Ascanio Arosemena*1. Ont pris place, Martin Torrijos, le Président de la République, Samuel Lewis Navarro le Vice Président, des membres du gouvernement, l’administrateur de l’ACP Alberto Alemán Zubieta accompagnés d’autres personnalités officielles. L’enceinte de l’auditorium déborde de journalistes, photographes, caméramans, chef d’entreprises, avocats, employés de l’ACP, représentants des consortiums sélectionnés et simples curieux. Les télévisions nationales vont transmettre en direct ces "180 minutes d’Histoire". Mario Velasquez, "Oficial de Contrataciones" de l’ACP, le responsable du bon déroulement de cet appel d’offres, peut ouvrir la séance. Le suspens est à son comble. Tandis qu’à l’arrière de l’auditorium les préposés de chaque consortium déposent des dizaines de caisses contenant les propositions techniques, les représentants chargés de déposer leur enveloppe d’offre de prix vont se succéder sur la scène.

  8h57- Bechtel-Tasei-Mitsubishi

  9h24- C.A.N.A.L.

  10h16- Grupo Unidos por el Canal

  Et… et…

  11 heures! L’Officiel ferme la période prévue pour le dépôt des propositions.

  Le quatrième pool sélectionné, dont Bouygues TP est le leader*2, n’a pas déposé sa proposition. Et pourtant l’ACP avait prévu quelques cinq millions de dollars pour chacun des trois consortiums perdants en dédommagement des frais d’étude.

remise-offres1

  Revenons sur scène, les enveloppes d’offre de prix qui ont été signées dès leur dépôt  par deux officiels de l’ACP et par un Notaire Public, sont scellées et placées dans l’urne transparente qui sera enfermée dans un coffre de sécurité. Sous très haute surveillance policière, le coffre-fort quitte les lieux pour être déposée dans la salle des coffres de la Banque Nationale de Panama. Chacun dans l’auditorium peut suivre le déroulement de ce voyage sur les écrans d’un circuit fermé de télévision. Dès son arrivée à bon port, Adriano Espino peut clôturer la séance en déclarant, un peu ému : "Ceci est la façon pour le Panama, un petit pays, de démontrer au monde qu’il peut réaliser de grandes choses".

remise-offres4

  Le 15 juillet 2009, le consortium "Grupo Unidos por el Canal"*3 reçoit la lettre d’acceptation émanant de l’ACP*4, précisant le prix officiel d’adjudication : 3.118.880.001,00 dollars, si l’on accepte pour négligeable le foutu dollar et que l’on se permette d’arrondir un peu pour simplifier ce chiffre à rallonge, cela peut se résumer à : 3 milliards 119 millions de dollars. C’est le prix officialisé de la construction des deux jeux de trois écluses. Sera-t-il le même sur la facture finale ? Beaucoup de Panaméens se posent la question, la plupart sont même certains que la réponse sera négative. "No más engaños !"

 

 

Retour Article 1

 

Les illustrations sont des facsimilés des photos parues dans la revue d'informations de l'Autorité du Canal de Panama "El Farol". Mars 2009

Photos 1 et 2: arrivée des caisses contenant les propositions techniques

Photo 3: le préposé d'un des consotiums remet son enveloppe de proposition de prix

Photo 4: Le Président Martin Torrijos, son vice-président Samuel Lewis Navarro, l'administrateur de l'ACP Alberto Zubieta et les officiels se félicitent du succès de cette cérémonie historique.

 

Notes :

*1- Cet auditorium porte le nom d’Ascanio Arosemena Chávez (22/12/44 – 9/01/64) jeune dirigeant d’une organisation d’étudiants de l’Institut National de Panama tombé le premier sous les balles des forces militaires des USA lors des incidents du Día de los Mártires (Jour des Martyrs). Ce jour-là, le 9 janvier 1964, un groupe d’étudiants pénètre dans la Zone du Canal (territoire des USA) pour y envoyer un drapeau panaméen sur un mât de la Balboa High School. La répression est sanglante, 21 Panaméens et 4 Etasuniens sont tués. Cette action est considérée par beaucoup comme le début du processus qui entraîna le retrait des USA du territoire panaméen.

*2- Consortium Atlántico-Pacífico de Panama:

Bouygues Travaux Publics- líder (Francia) ; Bilfinger Berger (Alemania) ; VINCI Construction Grands Projets (Francia) ; ALSTOM Hydro Energia Brasil (Francia) + 4 entreprises du Brésil.

*3- Grupo Unidos por el Canal:

Sacyr Vallermoso S.A. – líder (España); Impregilo S.p.A. (Italia); Jan de Nul n.v. (Belgica); Constructora Urbana (Panamá)

*4- Facsimilé de la lettre (en anglais) ici.

Publié dans Le Canal de Panama

Commenter cet article