Archipel des San Blas, naviguer ici, c'est choisir chaque jour son coin de paradis

Publié le par michel lecumberry

   Comme ces petites fleurs aquatiques, éparpillées sur le bleu chatoyant de la mer des Caraïbes, sont aussi nombreuses que les jours de l’année, c’est souvent difficile que de choisir son mouillage quotidien.

Txango en navigation

   Du petit îlot avec son unique palmier au trio d’îles qui vous offre à cœur son abri idyllique et protecteur, de l’île déserte à l’île-village, du mouillage partagé au refuge solitaire, le choix dépendra de vous.

nsb6

                   Cayo Limón

   Sur votre bateau personnel, sur celui d’un ami ou sur un bateau-hôtel, un séjour de navigation aux San Blas est une tranche de vie bien à part, une source de souvenirs inoubliables. Tous ceux qui ont eu ce bonheur vous le diront, avoir à choisir chaque jour son petit coin de paradis est un plaisir rare.

nsb4

                    Cayo Holandes

   Venus pour y passer deux ou trois mois, ce labyrinthe d’îles, un peu magique, nous a retenus accros trois ans durant. Depuis, le sevrage est parfois difficile à supporter. Heureusement, l’accompagnement de visiteurs me permet d’y retourner régulièrement et le Panama offre par ailleurs de très beaux produits de substitution pour les périodes de manque.

nsb2

                    Nubasitupu

nsb3

                   Cayo Holandes, (BBQ island...)

nsb1

                   Achutupu

Publié dans Tourisme au Panamá

Commenter cet article

esperance 10/06/2010 23:30


un rêve ce blog merci de tous ces partages


arielle 31/05/2010 22:13


Sirènade


Les cheveux des sirènes
Doucement ondulent,
Leurs chants me mènent
Vers une nuit noctambule,
M’incitent au rêve
Le long de la grève.

Elles m’entraînent vers l’île du Ponant
Tout près de la magicienne Circée,
M’attirent vers l’océan,
Jouant de la lyre, captant mes pensées.
Les géantes des mers
Surgissent des estuaires.

Femmes en haut de la ceinture,
Poisson ou oiseau pour dessous chics,
Leur charme me captive dans un murmure.
Tel Christophe Colomb ou encore Ulysse,
Je m’enfonce et je glisse
Cherchant l’âme d’Ondine.

Fier navigateur
En quête de nymphe,
Grisé par une lueur,
Je dévie, ne sens plus mes mains.
Je dérive et je coule
Vers un bonheur inspiré par la houle.

Ce poème est édité dans l'anthologie 2010 des éditions Flammes Vives.

Bonne soirée
arielle


Jean-Philippe Puchot des Alleurs 30/05/2010 20:09


depuis le phare parisien qu'est la tour Eiffel !
Puchot des Alleurs
Merci. Lire votre blog est un moment de respiration dans ma journée. 50 ans de mon coté...et des recherches identiques. Quand la crise citadine sera trop virulente, j'irai respirer du coté de
Portobelo via votre blog en attendant un jour de naviguer vers vos côtes. Amitiés de Paris. Jean-Philippe


Thierry Braun 30/05/2010 20:06


Bonsoir. Je viens de lire votre article "chronique annoncée de la naissance du blog". C'est très beau ce que vous écrivez, très touchant et très bien écrit aussi. Merci pour ce partage. Et merci
aussi pour toutes les belles photos et les précieuses informations que vous mettez sur votre blog. Etant moi-même en train de préparer ma "retraite" dans un coin de paradis aux Philippines, votre
expérience me conforte dans mes envies. Et quand je serai installé là-bas, je viendrai encore vous rendre visite sur votre blog.
Plein de merveilleuses années au Panama.


Serge 30/05/2010 01:41


Salut Michel,
De passage par ton blog, je suis toujours émerveillé par tes articles enchanteurs, et des photos .... à faire rêver !
Vraiment, si je ne connaissais pas, cela me déciderait certainement a y faire un tour.