A un saut de puce (de mer) du Parc National de Coïba, le Coco Mango Lodge de Playa Banco

Publié le par Michel Lecumberry

  La tranquillité, la virginité des lieux de villégiature, cela doit toujours se mériter. Le Coco Mango Lodge et son voisin le Parc National de Coïba n'échappent pas à la règle. De la capitale, pas la porte à côté. Cinq heures de route. Judicieux donc d'inclure les deux ou trois jours à passer ici au cours d'un périple vers la région des volcans du Chiriqui.
 Après avoir quitté la Panaméricaine à Santiago, la petite route qui mène à Playa Gorgona en passant par Soná traverse de magnifiques paysages. Autre avantage, son revêtement vient d'être refait. Le billard qui en résulte doit son origine au fait qu'une des résidences du président de la République actuel jouxte le Coco Mango Lodge.coco-mango 2149

  Au bout du bout de la route, la chaloupe de l'éco-lodge vous attend au ponton du petit hameau. Entre littoral bordé de mangroves et îlots rocheux à peine échappés du continent, dix petites minutes de navigation plus tard, le nez de la confortable embarcation se plante sur la belle plage déserte de sable gris. Sauf à chausser des tongs ou des Crocstm, avant ce premier contact avec les eaux du Pacifique, quittez vos chaussures. A l'heure douce de l'apéro, Bruno, avec son talent de conteur, vous parlera d'atterrissages anthologiques de chaussures de luxe.
  coco-mango 2131  Les six bungalows et le vaste bar-restaurant sont bien là, cachés derrière les cocotiers et les manguiers, adossés à la colline qui souhaite aussi se tremper les pieds. Le cadre est idyllique.
  Entre deux avancées de rochers qui s'en viennent de la colline pour déchirer la houle pacifique, la plage ourle une baie toute en rondeur. Son panorama s'ouvre sur des îles qui tentent de rejoindre leur grande sœur, tout là-bas à l'horizon. Coïba la mystérieuse attend sagement que le soleil vienne s'y coucher, mettant le feu au ciel avant d'éteindre sa lumière.
  Pour éclairer les soirées, chaque bungalow est équipé de panneaux solaires, le bar restaurant aussi. Ici aucun moteur pétaradant ne viendra polluer l'air et la tranquillité des lieux. Les maisonnettes aux murs blancs chapeautés de toits de chaume sont dominées par une jolie maison de bois perchée dans les arbres, "la maison des amoureux". Chacune à sa salle d'eau, literie confortable et vastes placards, sans oublier le sacro-saint hamac. L'espace consacré à leur répartition sur le domaine garantit une véritable privacité.
coco-mango 2113  Tout près, une petite piscine-spa recueille l'eau naturelle d'une petite cascade qui tombe de la colline. Mais les bains de mer ne sont pas interdits... des kayaks permettent aussi d'aller faire des balades dans les environs, océan ou fleuve dans la mangrove. Bruno pourra vous proposer diverses activités, parties de pêche bien sûr mais aussi des journées de visite à l'île de Coïba. La forêt vierge de ce lieu protégé par son statut de Parc National offre de très agréables balades pour observer la faune et la flore. Parfois, les autorités locales permettent d'aller visiter les ruines de ce qui fût le Sing Sing panaméen fermé en 2004. Alentour, parmi les trente-huit îlots qui font aussi partie du Parc, Isla Granito de Oro vous proposera sa belle plage de sable blanc pour des bains de soleil et un sympathique pique-nique. Ses fonds marins exceptionnels pour des plongées masque-tuba dans les récifs de corail vous émerveilleront.
coco-mango 2054coco-mango 2067Pique-nique sur la plage de Isla de Granito de Oro
  Après les activités de la journée, de retour au lodge, le coucher du soleil invitera à l'apéritif proposé par Bruno, signal des heures de détente bien méritées. Sous la grande hutte ouverte aux quatre brises, cela commencera par un délicieux diner cuisiné avec ce qui est sortie de la mer généreuse, poissons, crabes ou langoustes. Les couche-tôt abandonneront ici les couche-tard qui, petits verres de rhum aidant, prolongeront une veillée amicale que Bruno ne manquera pas d'animer avec talent.
coco-mango 1938
Ah, les langoustes du père Bruno...
coco-mango 2168   Loin des sentiers battus qui mènent plutôt à Santa Catalina, le Coco Mango Lodge est un havre de quiétude, un site enchanteur et une étape amicale inoubliable à une heure à peine de bateau d'un des plus beaux sites du Panama, le Parque Nacional de Coiba.coco-mango 1992Les eaux cristallines de Coïba
coco-mango 2042
Balade en forêt à Coïba

Notes sur le Coco Mango Lodge:
Extrait du Petit Futé Panama (2012/2013):

Coco Mango porte bien son nom, avec deux magnifiques manguiers plus que centenaires et des forêts de cocotiers qui camouflent les maisons et le restaurant, idéalement placés face au Pacifique, avec deux jolies plages au sable noir où gambadent les crabes rouges. Les six maisons sont simples et décorées de matériaux naturels ramassés sur la plage ou dans la forêt juste derrière, d'où vous observent oiseaux et singes. Pour les nostalgiques des cabanes dans les arbres, demandez la chambre des amoureux… Pour ajouter au confort, une piscine d'eau douce et des hamacs, avec le bruit des vagues et de la jungle mélangé en permanence ! Différentes activités sont proposées : kayak, excursions dans la mangrove ou à Coiba, plongée, surf et pêche (un club est basé ici). Bruno et sa fille, des Basques de Ciboure, ont monté un hôtel très agréable, sans doute le plus proche de la belle Coiba. Les tarifs restent raisonnables et il serait dommage de se priver de quelques nuits dans ce lieu parfait pour déconnecter et pratiquer des activités marines inoubliables.

Pour se rendre au Coco Mango Lodge:
cartePanamaNotes sur l'île de Coïba et le Parc National:
Je consacrerai prochainement des articles sur ce sujet, en attendant vous pouvez lire:  
Article de Jean-Pierre sur ce blog
Article Wikipedia: http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%8Ele_Coiba

Commenter cet article