Troisième jeu d’écluses du Canal de Panama, dernières informations en date.

Publié le par michel-lecumberry

   Comme annoncé dans le récent article publié le 14 avril, la date d’inauguration officielle du troisième jeu d’écluses a bien été fixée au 26 juin 2016. Ces derniers jours, l’ACP (sigle pour Autoridad del Canal de Panama) a donné quelques informations supplémentaires, voici les principales.


  
Les navires "néo-panamax"*1 commenceront à passer dans les nouvelles écluses à partir du 27 juin, lendemain du jour d’inauguration. Les réservations de transit sont ouvertes depuis le 18 avril dernier, 102 demandes ont déjà été enregistrées. Le détail précise : 98 porte-conteneurs, 3 méthaniers et un bateau de croisière. Jusqu’à la date du 30 septembre 2016, sont prévus 4 passages par jour dans les nouvelles écluses et 25 dans les actuelles.
  
Le 29 avril, un tirage au sort a désigné le navire qui passera le jour de l’inauguration. Le gagnant : Andronikos, porte-conteneurs de la compagnie chinoise Cosco. Celui-ci doit confirmer son accord avant le 10 mai. Thalatta, porte-véhicule de la compagnie norvégienne Wallenius Wilhelmsen, prendrait sa place en cas de désistement.

 
Par ailleurs, sur les chantiers, les travaux de finitions battent leur plein, il y a urgence… Coté Atlantique, une drague, aidées de pelleteuses travaillant au sol, est en train de dévorer goulument la dernière langue de terre qui retenait l’eau du Lac Gatun devant l’entrée de l’écluse supérieure d’Agua Clara. Depuis la destruction de la route, lors du creusement du bras de mer permettant l’accès des bateaux à ces écluses, une piste tracée sur cette ultime barrière permettait encore aux véhicules de passer de l’autre côté du Canal et d’atteindre la Costa Abajo (Côte Atlantique à l’ouest du Canal).

  Une interrogation planait ces derniers temps : après la disparition de cette piste provisoire comment allait-on pouvoir passer encore de l’autre côté, notamment pour visiter les écluses de Gatun et le Fort San Lorenzo, souvent au programme des touristes. Une partie de la presse annonçait qu’en attendant la mise en service du gigantesque pont*2, construit par Vinci et prévue pour 2017/2018, un service de bac était mis en place. Un autre son de cloche indiquait que le bac en question ne fonctionnait pas encore. Que croire ? Le mieux était d’aller s’en rendre compte directement.

  
Cela tombait bien, samedi dernier, de retour des Iles San Blas avec un couple de voyageurs que j’accompagnais pour la semaine, nous avions au programme les écluses de Gatun, le Fort San Lorenzo et Portobelo. Nous arrivons sur le site. Le bac pas encore en service, la piste déjà bien avalée par la drague, bien au chaud dans le flux du trafic routier nous sommes passés sur une des portes coulissantes des écluses. Vu leurs dimensions et leur robustesse, chacune pèse en moyenne*3
 3200 tonnes, camions, bus et voitures qui passent sur leur dos ne les font même pas frémir… Ce trafic, observé du mirador du Centre des Visiteurs, donne une idée du gigantisme de ces installations et laisse présumer du futur spectacle donné par un néo-panamax, chargé de ses quelques 12000 TEU*4, casant au cordeau ses 49 m de large et 366 m de long dans les trois chambres successives de ces nouvelles écluses.
Nous sommes nombreux par ici à attendre avec impatience un tel spectacle.



  A noter aussi que le restaurant panoramique du Centre des Visiteurs, longtemps fermé en attente d’un nouveau concessionnaire, a rouvert ses portes. Nous avons eu la possibilité d’y boire un bon café en compagnie de Julie, la nouvelle rédactrice du Petit Futé Panama, actuellement en mission de mise à jour pour la prochaine édition. Nous lui avions proposé de se joindre à nous pour cette journée, écluses (Gatun et Agua Clara), San Lorenzo et Portobelo, difficile de faire ce circuit sans voiture.

Notes :

*1- Lors des premières communications du projet d’agrandissement, ce type de navires était nommé "post-panamax". Le terme employé est devenu maintenant "néo-panamax" ou "néopanamax".
*2- Après les deux ponts enjambant le Canal à hauteur de la capitale (Pont des Amériques et Pont du Centenaire), un troisième est en construction vers Colon. Les travaux, confiés (trop tardivement…) à VINCI, sont en cours. Ce sera le plus long tablier construit par cette entreprise française. Il facilitera le désenclavement de toute la région située à l’ouest du Canal sur la côte Atlantique. Celle-ci, jusqu’à maintenant sauvage, va rapidement être transformée par une urbanisation à but touristique.
*3- Chacune des 16 portes des nouveaux jeux d’écluse mesure 57,60 m de long par 10,80 m de large. Par contre, compte tenu des différences de marnage du Pacifique et de l’Atlantique, les portes donnant directement sur ces océans n’ont pas les mêmes hauteurs. Celles-ci varient de 22,30 m à 33,04 m en fonction de leur emplacement et le poids correspondant varie de 2100 tonnes à 4200 tonnes. Leur poids moyen est de 3200 tonnes. Rappelons qu’elles ont été fabriquées en Italie par la société Cimolai.
*4- Il existe plusieurs longueurs de conteneurs (les plus courantes, 20 et 40 pieds) la capacité d'un porte-conteneurs se mesure en TEU (Twenty foot Equivalent Units) soit le nombre de conteneurs de 20 pieds qu’il peut charger. Le volume d'un conteneur de 20 pieds est de 39 m3.

On peut consulter différents articles consacrés au Canal de Panama en ouvrant la rubrique concernée.

Publié dans Le Canal de Panama

Commenter cet article